« La Femelle »

Naissance
D’instinct, aucune créature de la Nature
Ne considère la naissance d’une femmelle non-souhaitable
Seuls les humains voient là une chose étrange

Enfance
Puisque malgré tout elle est née,
Cantonne-la dans le coin le plus sombre de la maison
Et laisse-la se débrouiller seule

Adolescence
Rassemble tes cheveux en un chignon serré.
Ne laisse pas tes yeux errer ici et là.
Prends soin de dissimuler tes seins naissants.
Les femmes doivent être enchainées.
Au mieux peut-on les autoriser
A se déplacer dans l’enceinte de la maison.

Jeunesse
Les hommes sont friands de vierges pures
Qu’ils pourront malmener et déchirer à leur gré,
Certains au nom de l’amour,
D’autres du mariage.

Vieillesse
La peau douce et ferme s’est ridée.
La douleur des règles a disparu à tout jamais.
Le fil de l’histoire tant de fois raconté a cassé.

Mort
Enfin finis les tracas.
D’instinct, aucune créature de la Nature
Ne considère la mort d’une femelle aussi souhaitable.

~ par libertefemmespalestine sur novembre 5, 2006.

 
%d blogueurs aiment cette page :