Mutilations génitales féminines en Israël et en Palestine

Longtemps considérée comme un problème uniquement africain, l’excision se perpétue aussi dans certaines zones et communauté du Moyen-Orient. Si le rapport officiel d’Israël pour le CEDAW (Comité pour l’élimination de toutes discriminations contre les femmes) de 2005 indique que les mutilations génitales féminines ne concernent pas Israël, quelques études montrent au contraire que c’est une pratique qui existe, au moins dans les tribus bédouines du Néguev. Il est à noter que les statistiques de l’UNICEF ne fournissent aucun chiffre concernant le nombre de femmes victimes de mutilations génitales en Israël ou dans les Territoires Palestiniens.

 

Dans les tribus bédouines :

Une étude conduite en octobre 1995 par la clinique de Kupat Halim[1] (Rehat Israël) basée sur l’examen gynécologique de 37 jeunes femmes (âgées de 17 à 36 ans) de ces tribus révèle la pratique de l’excision. Les 37 jeunes femmes examinées ne montrent que de légères blessures pour chacune d’entre elles , comme des coupures d’environ 1 centimètre du prépuce du clitoris ou du lobe (lobia minora) proche du prépuce du clitoris. Aucune de ces jeunes femmes examinées n’a présenté de clitosectomie ou d’autres formes sévères d’excision Toutes ces femmes rapportent tout de même des douleurs dans les mois qui ont suivi le mariage.

De même, les entretiens menés en 1992 auprès de 21 femmes bédouines du Sud d’Israël (âgées de 16 à 45 ans) montre la persistance d’une excision symbolique, mais sans les formes de mutilations les plus violentes que l’on peut trouver en Afrique. Les raisons invoquées pour cette pratique sont à la fois le « maintien des traditions » et des croyances comme celle que la nourriture préparée par des femmes non-excisées ne serait ni saine ni propre. Il est à noter que sur les 21 femmes interrogées, seules deux, les plus jeunes (16 et 18 ans) et les plus éduquées, ont indiqué qu’elles refuseraient cette pratique pour leurs filles.

Al-Krenawi A & Wiesel-Lev R, « Attitudes toward and perceived psychosocial impact of female circumcision as practiced among the Bedouin-Arabs of the Negev » (1999) rapportent que la mutilation peut être pratiquée avec « du verre brisé, des ciseaux, une lame de rasoir, des couteaux, les dents ou une pierre coupante ».

 

Juives Ethiopiennes d’Israël :

Un examen gynécologique[2] a été mené en 1997 sur des femmes juives éthiopiennes d’Israël. Toutes disaient avoir été excisées, mais 63% ne présentaient en fait aucune blessure. 20% d’entre elles, par contre, présentaient une blessure, 7% une amputation d’un centimètre du prépuce et du clitoris et 10% des formes sévères d’excision avec amputation totale du clitoris. Selon l’étude, ces femmes avaient subi l’excision en Ethiopie avant leur arrivée en Israël. Différents rapport, dont un texte d’Amnesty International de 1997, disent ne pas pouvoir dire si la pratique de l’excision au sein de la communauté juive éthiopienne perdure ou non depuis leur immigration en Israël.

 

Palestiniennes de la Bande de Gaza :

Le rapport du Freedom House (octobre 2005) sur le droit des femmes au Afrique du Nord et au Moyen-Orient indique que « les recherches réalisées par la Culture and Free Thought Association de 1999 à 2000 montrent que les mutilations génitales féminines sont toujours pratiquées dans la Bande de Gaza en particulier dans les zones frontalières avec l’Egypte » (pays où la pratique de l’excision est répandue). L’étude citée rapporte que parmi les femmes interrogées 88,6% ont indiqué que l’opération s’est faite sans aucune anesthésie et 86,4% précisent que les instruments utilisés n’avaient pas été stérilisés.


[1] Kupat Holim Clinic, Ritual female genital surgery among Bedouin in Israel, Arch sex Behav, Krahat, Israël, 1995

[2] Grisaru N, Letzer S, Belmake RH, Ritual female genital surgery among Ethiopians Jews, Arch Sex Behav, 1997.

~ par libertefemmespalestine sur avril 6, 2007.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :